Blog / Brève histoire du chapiteau, de la préhistoire à nos jours

Brève histoire du chapiteau, de la préhistoire à nos jours

Quelle histoire se cache derrière un chapiteau de jardin banal ? Découvrez comment cet archétype de design a accompagné l’Homme depuis ses origines !

2018 est une année qui ne sera pas oubliée dans l’histoire d’un archétype historique au design qui accompagne l’Homme depuis sa naissance : le chapiteau.

 

Du chapiteau en bois ou en fer au chapiteau moderne en aluminium

Quand la civilisation humaine était encore nomade, créer rapidement un abri sûr pour la nuit était fondamental, et nos ancêtres ont donc inventé ce qui peut être assimilé aux tentes des tribus qui vivent actuellement dans le désert, ou des tribus indiennes, en utilisant du bois et des peaux faciles à transporter. Au fil des siècles, les soldats ont fait face aux mêmes exigences et ils ont donc transformé la tente courante en ce que l’on pourrait déjà qualifier de “chapiteau”, c’est-à-dire une tente aux parois verticales de manière à contenir le développement du campement militaire, en personnalisant les toiles et les étendards. À partir du moment où les populations ont commencé à vivre de façons sédentaires, les abris temporaires se sont transformés en structures permanentes qui représentent souvent des lieux symboliques : Dans les religions les plus naturalistes comme les religions orientales, le chapiteau est le point de rencontre entre l’homme et le cosmos, qui se manifeste à travers la nature prospère alentours.

Évolution de la tente au chapiteau

De la même manière, surtout au début du XXº siècle, les architectes ont attribué à ce type de structure la même fonction de connexion entre homme et nature, en l’utilisant souvent dans les jardins. Le chapiteau devient ainsi un belvédère dans lequel on peut passer de bons moments de convivialité. De nouveaux matériaux sont apparus au cours du XXIº siècle et ont révolutionné la conception du chapiteau : l’aluminium, jusque là très rare et plus précieux que l’or, et les matières plastiques. En 1990, l’entreprise italienne Giulio Barbieri S.r.l. réinvente le chapiteau en unissant les fonctions antiques dans une structure unique en aluminium et toile PVC, pour le rendre aussi bien adapté à un usage temporaire qu’à un usage permanent. Le système de montage pratique et la très grande résistance des matériaux ont généré la création d’un nouvel usage pour les chapiteaux : l’aménagement d’événements, et donc la naissance d’un nouveau marché, celui de la location. 2018 représente un nouvelle avancée dans l’histoire de cet objet qui nous accompagne depuis toujours : la forme ancestrale qui avait été conservée lors du passage du bois à l’aluminium et les tissus en toile PVC ont été repensés selon la vraie nature de ces nouveaux matériaux pour se rapprocher de la forme à la pureté d’un archétype mental : le cube. À partir de là, le nom onomatopéique QZEBO a été attribué à ce nouveau modèle de chapiteau. Le dôme devient alors plat, presque invisible, et la bâche se fixe à la structure avec élégance, disparaissant à l’intérieur d’un profilé réalisé grâce aux systèmes d’extrusion modernes. Le résultat est une nouvelle forme, extrêmement propre et simple, qui mérite d’entrer dans l’histoire du design moderne pour compléments de décoration d’extérieur.

Chapiteau en aluminium avec parois en verre

Contenus corrélés
Qzebo
Mots-clés associés : ,